Toits végétalisés2019-01-04T07:45:32+02:00

La toiture végétalisée Mon Toit Vert par Vertige

Les toits verts issus de la technologie Vertige participent au concept du « Vivre mieux ensemble », qui vise à renforcer la cohésion sociale autour de valeurs écologiques pour préserver les équilibres climatiques et biologiques.

A l’heure où les espaces urbains sont de plus en plus synonymes de stress, de bruit et de pollution, la toiture végétalisée s’intègre dans un contexte de développement durable, en faveur de la protection de la nature et de la préservation de l’environnement.

Brevetés, innovants et d’origine française, les toits végétalisés « prêts-à-poser » s’adressent autant aux particuliers qu’aux professionnels et promettent d’apporter de nombreux bienfaits que ce soit en termes de qualité de vie, de consommation énergétique ou d’esthétique.

La toiture végétalisée par la société Vertige Mon Toit Vert

Un souffle d’oxygène dans la ville ! Les toits végétalisés Vertige s’inscrivent dans une démarche d’éco-citoyenneté et de biodiversité. Intégrés au cœur des espaces urbains, ils viennent apporter de la faune, de la flore, un air frais et de la verdure en ville.

Le concept a été créé pour tous types de bâtiments de petites et moyennes surfaces, dont l’inclinaison de la toiture est comprise entre 0 et 20° de pente. Il a été étudié et adapté spécifiquement pour les infrastructures aux toitures légères : le poids maximal à saturation d’eau est seulement de 57kg/m² avec une capacité de rétention d’eau de 40,7L/m².

Faciles d’installation, les toits végétalisés Vertige s’implémentent directement sur les surfaces horizontales de petites et moyennes tailles via la pose de tapis végétaux.

A réception du support, une première couche appelée « tapis de drainage » est posée. Elle vise à favoriser la gestion des eaux pluviales et à éviter que l’isolation de la toiture s’abime en raison de la stagnation des eaux. Vient ensuite le tapis de rétention d’eau qui va créer un réservoir d’eau de pluie et le tapis d’irrigation qui va arroser automatiquement, à l’aide d’un capteur, toute l’installation paysagère, supprimant ainsi toutes les contraintes liées à l’arrosage du jardin aérien.

La dernière couche correspond au tapis de plantes pré-cultivées de la combinaison florale de votre choix… Nous privilégierons néanmoins des plantes vivaces résistantes aux chocs thermiques et aux températures extrêmes.

toiture végétalisée
La toiture végétalisée crée un espace de nature propice à la biodiversité.

Ayant un impact écologique certain, les toits végétaux apportent également une nouvelle valeur esthétique à la ville et revalorisent les habitations en intégrant de la verdure à l’architecture grisâtre des bâtiments. Voir ici quelques réalisations de végétalisation de bâtiments industriels… En dehors de leur aspect esthétique, les toits verts ont un puissant impact social : ils contribuent à rendre le cadre de vie moins stressant, plus calme en apportant un équilibre et une harmonie entre l’urbanisme et la nature.

irrigation des végétalisations de toitures

Les toitures végétalisées ont besoin d’irrigation régulière pour de développer.

Pour assurer le bon développement d’un toit végétalisé, force est de constater que de nombreuses zones en France ne reçoivent pas assez d’eau par les précipitations naturelles…. Cette carte nous montre les régions nécessitant d’arroser les végétaux pour une pousse optimale.

Une belle toiture végétalisée qui dure dans le temps (plusieurs décennies) est une toiture qui s’arrose ! Les procédés de végétalisations de toiture sans apport d’eau ne peuvent en aucun cas durer dans le temps. Pour jouer son rôle de jardin suspendu, une toiture terrasse paysagée nécessite un arrosage maitrisé et régulier.

Le procédé de végétalisation Mon Toit Vert par Vertige dispose d’un système d’arrosage automatique en sub-irrigation qui arrose (en goutte à goutte) avec une faible consommation d’eau et sans ruissellement en fonction des besoins d’absorption du sedum.

Comment fonctionne le système d’irrigation de toiture ? Bien détaillé dans nos programmes de formation, nos procédés fonctionnent avec des capteurs qui mesurent l’humidité ambiante et qui déclenche l’arrosage automatiquement. Ce système peut économiser jusqu’à 40 % d’eau par rapport à un arrosage de surface traditionnel dont une grande partie s’évapore.

Si l’on veut une belle terrasse végétalisée avec un sedum vert, il faut arroser !

De plus, arroser le sedum c’est aussi climatiser votre bâtiment. L’humidité emmagasinée par la couche de sedum rafraichit la toiture et donc la température ambiante du bâtiment. La température sous la végétalisation est de 26°c.

Toitures vegetalisees par Vertige

Des matériaux sains et écologiques pour tous types de toitures.

La composition des matériaux qui composent les tapis du procédé « Mon Toit Vert by Vertige » sont issus de la filière de recyclage et ne présentent pas d’éléments allergènes ou nocifs pour l’homme comme peut l’être la laine de roche.

Le tapis de sedum des toitures végétalisées.

L’ensemble des plantes utilisées pour la création d’un tapis de toiture végétale est appelé le sédum. Il s’agit généralement de végétation extensive constituée d’un tapis végétalisé nécessitant très peu d’entretien, à base de mousses, plantes grasses, arbustes rustiques, plantes succulentes, graminées persistantes, plantes vivaces… Destiné à créer une surface verte le plus proche possible d’un espace naturel, le rendu esthétique fait penser à une végétation méditerranéenne rase avec des couleurs de feuillage qui évoluent en fonction des saisons et des cycles de floraisons… L’idéal est l’implantation d’un tapis de sédum précultivé sur base de terre végétale permettant un rendu immédiat et une parfaite tenue à l’érosion du vent et de la pluie (même dans le cas de toiture en pente grâce à la membrane géotextile).

L’histoire des toitures végétalisées remonte à la nuit des temps

Ce procédé destiné à la protection naturelle de son habitation par une couverture végétale remonte aux temps anciens…  Sans en connaitre les dates précises, nous savons que nos lointains ancêtres recouvraient le toit de leurs maisons d’un substrat de culture, souvent un mélange de terre et de végétaux herbacés, qui permettait l’enracinement et la pousse naturelle d’une couche de végétation protectrice… Le principe de la toiture végétalisée était né ! Planter de l’herbe (gazon ou graminées sauvages) sur son toit était alors le meilleur moyen de se protéger des intempéries (principalement la pluie et la neige) et de s’isoler du froid grâce au « matelas » créé par les couches du substrat (terre, tourbe ou humus).

Quelles sont les bonnes raisons de végétaliser les toitures ?

  • L’amélioration de l’isolation thermique : Jouant en plein été un rôle de climatisation naturelle, la couche protectrice de la toiture végétale crée un matelas de fraîcheur sur le toit et permet d’abaisser la température du bâtiment.
  • Régulation des eaux de pluie : La végétation de la toiture joue un rôle de couche drainante et de rétention des eaux de pluie et les plantations permettant d’éviter les débordements et les engorgements des réseaux d’évacuation des eaux pluviales.
  • Amélioration de l’isolation acoustique : L’épaisseur du complexe de végétalisation (le substrat) permet d’isoler phoniquement la toiture, comme la pluie tombant sur les tôles métalliques et bacs aciers du toit.
  • Réintroduction de la biodiversité en milieu urbain : Les différents végétaux que composent le sédum représente un habitat idéal pour la biodiversité et le microclimat d’un jardin de toit contribue à la protection des espèces menacées (insectes, abeilles, papillons, oiseaux…).
  • Étanchéité et protection des toitures : Le toit des bâtiments protégé par le tapis végétal n’est plus soumis directement aux agressions climatiques, intempéries, gel, grêle et au rayonnement solaire.
  • Amélioration de l’esthétique : Suivant la tendance des murs végétaux implantés en ville, une toiture végétale avec ses plantes et fleurs sauvages participe à l’intégration du bâtiment dans le paysage… L’habillage végétal des toitures urbaines apporte du bien-être naturel et écologique au cœur des cités.
  • Une obligation réglementaire : Les bâtiments industriels ou commerciaux (de plus de 1 000 m²) sont soumis à l’obligation de végétaliser leur environnement.

Végétaliser la toiture de son habitation ou d’une construction ne coute par si cher

Contrairement aux idées reçues, les meilleurs systèmes de végétalisation de toitures ne sont pas forcément ceux qui coutent le plus cher (voir notre page des prix des végétalisations)… Bien évidemment le prix au m² d’une toiture végétale est calculé sur la base de différents critères. Ce tarif peut varier en fonction de la solution technique retenue (toit terrasse en gravier, toiture plate ou en pente), de la superficie totale ou encore de l’emplacement géographique. Mais il est surtout important de comprendre qu’il s’agit d’un investissement qui deviendra très vite rentable, en particulier grâce à la réduction de la facture énergétique globale. L’économie est si importante que le coût d’un projet de végétalisation peut s’amortir entre 3 à 7 ans… Il existe par ailleurs de nombreuses aides à la rénovation de l’habitât pour vous accompagner dans tout projet à démarche éco responsable en pose de toiture verte (aides, subventions et crédits d’impôt).

N’hésitez pas à nous contacter pour tout projet d’implantation d’un toit végétal, l’équipe de Mon Toit Vert se fera un plaisir de vous renseigner dans les plus brefs délais.

Toits végétalisés
4.8 (96.92%) 13 vote[s]
in commodo pulvinar at consequat. amet, non adipiscing ipsum quis dictum Donec