Précision sur la réglementation2019-02-04T11:35:17+00:00

Précisions sur la réglementation en végétalisation

La Loi pour la Reconquête de la Biodiversité (article 86A) stipule qu’à partir du 1er Mars 2017 est autorisée la construction de nouveaux bâtiments de type commerciaux uniquement s’ils intègrent : Sur tout ou partie de leurs toitures, et de façon non exclusive, soit des procédés de production d’énergies renouvelables, soit un système de végétalisation basé sur un mode de culture garantissant un haut degré d’efficacité thermique et d’isolation et favorisant la préservation et la reconquête de la biodiversité.

La végétalisation des bâtiments permet de réintégrer la faune et la flore au cœur de la ville alors qu’elles ont longtemps eu leur place uniquement à la campagne… De nos jours, c’est lors de la conception d’un bâtiment, que les toits et les murs végétaux vont pouvoir être pensés voire même créés. Ce n’est plus toujours un « module » qui se rajoute, mais une intégration même du développement durable au cœur de l’architecture.

Quels sont les subventions et les coûts des toits verts ?

Le coût d’installation et d’entretien des toitures végétalisées est important. En revanche, il n’est rien en comparaison de tous les avantages qu’elles procurent… Pour les habitants ou les employés présents dans le bâtiment, le toit peut constituer une aire de repos supplémentaire. Un espace vert où ils vont pouvoir prendre du temps pour se reposer, se ressourcer, s’asseoir, déjeuner, lire, etc. Ce qui est non négligeable en plein centre urbain.

Les toits végétalisés ont un aussi un bel impact en termes d’image, notamment pour les entreprises. Avoir un toit vert ou un jardin vertical apporte un certain standing pour l’entreprise, un niveau de prestige important. Ils permettent de démontrer que l’entreprise s’engage en faveur de la protection de l’environnement et de la préservation de la biodiversité. Parfois, les valeurs citées par les entreprises sont bien jolies, mais lorsqu’elles sont actées, cela a encore plus d’impact pour le recrutement, pour les nouveaux prospects et clients, pour l’environnement de travail et sur la productivité des salariés.

En termes de tarifs, il faut compter entre 150 et 300€ le m2 de toiture végétalisée, plus un coût d’entretien de 3€ par m2 annuel. Oui, le coût est plus onéreux que pour la pose de tuiles ou d’ardoises, mais l’investissement est beaucoup plus pérenne et rentable dans le temps, notamment concernant la réduction des coûts liés aux dépenses énergétiques.

En plus des nombreux avantages apportés par les toits végétalisés, il existe en France des subventions aidant les entreprises et les particuliers de certaines régions à installer ces structures… Par exemple, dans les Hauts-de-Seine, 80% des travaux de végétalisation de toitures, sont subventionnés par le département (lorsque le coût total du m2 est de 48€ maximum)… En Ile de France, une aide importante est également octroyée à ceux qui souhaitent investir dans les toits terrasses : la région subventionne 50% des coûts liés aux travaux de rénovation ou de nouvelles constructions (pour un plafond de 45€ le m2).

Aujourd’hui, d’autres régions et départements en France subventionnent ce genre d’initiative, mais malheureusement, elles sont encore peu nombreuses pour que les toits verts poussent en plus grand nombre !

.

FRAGMENTS DE SEDUMS

Je compose mon devis

[]
1 Step 1

1


2

Ma pente

3

Pour rester zen

4

Pour marcher dessus ou autour

5

Pour embellir

6

Pour participer à la reconquête de la biodiversité

keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Besoin d'aide ?

Un conseiller vous rappel

[]
1 Step 1
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Le passage de Lorem Ipsum standard, utilisé depuis 1500

« Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. »

Section 1.10.32 du « De Finibus Bonorum et Malorum » de Ciceron (45 av. J.-C.)

« Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur? »

Traduction de H. Rackham (1914)

« But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful. Nor again is there anyone who loves or pursues or desires to obtain pain of itself, because it is pain, but because occasionally circumstances occur in which toil and pain can procure him some great pleasure. To take a trivial example, which of us ever undertakes laborious physical exercise, except to obtain some advantage from it? But who has any right to find fault with a man who chooses to enjoy a pleasure that has no annoying consequences, or one who avoids a pain that produces no resultant pleasure? »

Section 1.10.33 du « De Finibus Bonorum et Malorum » de Ciceron (45 av. J.-C.)

« At vero eos et accusamus et iusto odio dignissimos ducimus qui blanditiis praesentium voluptatum deleniti atque corrupti quos dolores et quas molestias excepturi sint occaecati cupiditate non provident, similique sunt in culpa qui officia deserunt mollitia animi, id est laborum et dolorum fuga. Et harum quidem rerum facilis est et expedita distinctio. Nam libero tempore, cum soluta nobis est eligendi optio cumque nihil impedit quo minus id quod maxime placeat facere possimus, omnis voluptas assumenda est, omnis dolor repellendus. Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet ut et voluptates repudiandae sint et molestiae non recusandae. Itaque earum rerum hic tenetur a sapiente delectus, ut aut reiciendis voluptatibus maiores alias consequatur aut perferendis doloribus asperiores repellat. »

Traduction de H. Rackham (1914)

« On the other hand, we denounce with righteous indignation and dislike men who are so beguiled and demoralized by the charms of pleasure of the moment, so blinded by desire, that they cannot foresee the pain and trouble that are bound to ensue; and equal blame belongs to those who fail in their duty through weakness of will, which is the same as saying through shrinking from toil and pain. These cases are perfectly simple and easy to distinguish. In a free hour, when our power of choice is untrammelled and when nothing prevents our being able to do what we like best, every pleasure is to be welcomed and every pain avoided. But in certain circumstances and owing to the claims of duty or the obligations of business it will frequently occur that pleasures have to be repudiated and annoyances accepted. The wise man therefore always holds in these matters to this principle of selection: he rejects pleasures to secure other greater pleasures, or else he endures pains to avoid worse pains. »

nunc Donec venenatis commodo suscipit ante. eleifend odio leo. adipiscing dictum ut